L'orchestre de Batterie-Fanfare
les ecussons de la BF de Lons le Saunier
banniere


Présentation de l'orchestre de

Batterie Fanfare
par celle de Lons le Saunier

Définition de l'Orchestre de Batterie-Fanfare






dessin d'un lapin jouant de la grosse-caisse Si l'on dit : Orchestre formé seulement de cuivres et de percussions, c'est juste, mais c'est insuffisant. Car il faut ajouter : Les petits cuivres, trompettes, clairons et cors, sont en son naturel, ce qui élimine les trompettes et les cors d'harmonies. Par contre, les basses ont des pistons.

Les percussions doivent être frappées directement à la main, soit à main nue, soit avec des baguettes. Cette restriction élimine le piano, le clavecin, dont les cordes sont frappées par des marteaux mués par un mécanisme.

On admet cependant deux exceptions : Le Fifre, car il a depuis toujours accompagné le tambour, et la Guitare basse pour accompagner ou remplacer Tuba.


Son naturel :


Batterie Fanfare :schéma des ondes dans le tuyau
schéma des ondes dans le tuyau
Tous les instruments à vent sont constitués d'une colonne d'air circulant dans un tuyau. Cet air est mis en vibration par une anche, une fente ou, pour les cuivres, par les lèvres du musicien dans l'embouchure. (Pour en savoir plus sur les lèvres)

La note obtenue est d'autant plus aiguë que le tuyau est court, cela est évident quand on raccourcit le tuyau d'une flûte en ouvrant des orifices. La trompette basse dont le tuyau est deux fois plus long que celui de la trompette de cavalerie, joue un octave en dessous. Il en va de même pour le clairon et le clairon basse.

Si, dans un tuyau de longueur fixe, on souffle sans forcer la pression, on obtient une note. Les maxima de vibration se situent aux deux extrémités, au centre cela ne vibre pas : c'est un noeud. Si l'on augmente la vitesse de l'air et donc la pression, on obtient deux ondes avec trois ventres et deux noeuds. Si l'on continue, on produit trois ondes, etc etc On a donc obtenu trois notes. En physique on dirait que la première fréquence est la fondamentale et les deux plus aiguës des harmoniques.

Les instruments dans lesquels il est nécessaire de souffler plus ou moins fort pour avoir des notes différentes sont dits en son naturel. Le nombre de notes pouvant être ainsi obtenu est faible et, de plus, le souffle demandé au musicien pour les obtenir devient vite épuisant. Cela est surtout vrai avec la trompette de cavalerie dont la perce est étroite et cylindrique.

vue d'un ancien cor avec rallonges
photo d'un ancien cor
avec des rallonges
vue d'un cor Zeff Fa Ré et Mib
Cor Zeff permettant des tons
Fa, Ré et Mib
Lorsqu'on souhaite qu'un instrument en son naturel produise une autre série de notes, il faut ajouter des portions de tuyaux supplémentaires. Cela se faisait autrefois, avant l'invention des pistons, mais c'était impossible de le faire en jouant. Les pistons sont utilisés par les instruments d'harmonie, comme la "trompette d'harmonie". L'orchestre de Batterie Fanfare est limité au niveau de ses petits cuivres, car il ne dispose pas de toutes les notes, mais cela ne l'empêche pas d'aborder tous les genres musicaux, classique, jazz, moyen-âge, etc.


On produit, de nos jours, des cors prévus pour changer de tonalité et répondre ainsi aux différentes attentes des musiciens : Batterie Fanfare, Classique etc. Pour preuve ce cor Zeff qui sort fin 2009.

Les explications ultra-simplifiées, ci-dessus, n'ont pour but que de mettre en évidence, expliquer les limites des cuivres "son naturel" comme la trompette de cavalerie, le clairon etc. Si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur les cuivres en général et l'influence des différentes composantes d'un instrument, je vous conseille de cliquer  ci-dessous :
avec l'autorisation de Jean Vasseur (instruments ZEFF)

La perce :

D'abord, lorsqu'on parle de perce étroite, on entend le rapport diamètre du tuyau à sa longueur. Mais le terme peut aussi faire référence à la forme interne du tuyau, qui peut être cylindrique ou conique.

La perce cylindrique et étroite, comme celle de la trompette de cavalerie donne un son "agressif". Si l'on agrandit la perce, le son "s'adoucit", on parle alors de trompette alto. Lorsque, de plus, la perce est conique, le son est encore plus doux, c'est le bugle naturel. Ces trois instruments donnent exactement les même notes, c'est la "qualité" du son qui change.

Il faut noter que l'embouchure joue aussi un rôle dans la qualité du son. Une embouchure profonde va favoriser les graves, relevée elle favorise les aigus. Si vous souhaitez entendre les différences de son, liées à la perce, cliquez sur les titres :


Courts extraits de Disques Corélia


Répertoire

On voit le plus souvent les batteries fanfares, comme les orchestres d'harmonie, défiler dans les rues. Beaucoup de gens s'imaginent que c'est le seul répertoire de ces orchestres. C'est tellement vrai qu'un sens péjoratif est attaché au terme batterie fanfare. Certes, les batteries fanfares ont certains de leurs instruments limités dans le nombre de notes possibles, mais cela n'influe pas sur les styles de musique abordés. Contrairement à ce que beaucoup pensent, le répertoire des Batteries Fanfares n'est pas militaire Il faut bien reconnaître qu'on est en face d'un paradoxe. Clairon et trompette de cavalerie sont des instruments d'origine militaire, c'est indéniable. De plus, la batterie fanfare descend du premier orchestre de ce type formé au sein de l'armée de l'Air. Cette première batterie fanfare a connu un grand essor grâce à Jacques Devogel et Robert Goute. Et pourtant le répertoire militaire est pratiquement nul, hormis les sonneries réglementaires.

Les deux musiciens que l'on vient de nommer ont composé nombre de pièces pour ce type d'orchestre. Ils ont aussi été capables d'attirer à ce genre des jeunes compositeurs talentueux. Ce qui fait que, de nos jours, le répertoire est très fourni, très divers et que les musiciens jeunes et vieux peuvent y trouver des morceaux leur convenant de la mazurka jusqu'au Reggae.

On meurt d'envie de vous proposer une foule d'extraits, mais cela est impossible, il faut savoir ce limiter. Aussi, ne trouverez vous ici que cinq extraits de disques très divers :

Pierre Bigot nous offre une pièce moyenâgeuse avec cette adaptation d'un Branle de Champagne

Jacques Devogel s'inspire d'un concerto pour cor de Mozart et écrit Salzbourg, qui nous permet d'écouter des solos de cor.

Laurent Sarrote nous propose une valse très, très dansante dans Tryptique.

D. Dondeyne livre une pièce charmante, et surprenante que l'on ne s'attend pas à trouver dans le répertoire d'une batterie fanfare, on peut penser à une montée à l'alpage : Iolades

Manuel Bernal, est plus moderne dans cette pièce, un reggae Jamming.

Après plus d'un an de réflexion, on va en ajouter un sixième, en vous laissant deviner le titre, l'arrangement est de Roger Caillè : Devinette.

La majorité des extraits proviennent des disques Corélia, cliquez pour aller sur la page B.F. des : Disques Corélia

Emplois :

Avec un répertoire aussi varié, l'orchestre de batterie fanfare peut se produire presque dans toutes les occasions : messes, cérémonies fastueuses, concert, aussi bien que mariage etc. Nous allons, à titre d'exemple, vous fournir quelques photos.

Batterie Fanfare en concert dans une église

église :

Concert de la Batterie Fanfare Régionale de Franche Comté dans l'église de Sellières (Jura)



Batterie Fanfare, réception de Pierre Bonte à la Tour Eiffel

Tour Eiffel

Promotion des produits de Franche Comté avec la Batterie Fanfare de Lons le Saunier.



Batterie Fanfare, réception Congrès de Medecins

Kursaal, à Besançon,

Lons en habit de Trompettes de Jéricho
Congrès de Médecins



 la Batterie Fanfare à la St Vernier, Château Chalon

Les Alpes,

Une situation curieuse, 3000m d'altitude !



Batterie Fanfare Lons au Conseil Général

Conseil Général,

La Batterie Fanfare
à l'Assemblée générale de la C.M.F de Franche Comté



Batterie Fanfare Lons au Conseil Général

Dans une école,

après une initiation des élèves aux instruments de Batterie Fanfare,
concert avec l'orchestre et de très jeunes élèves.



Défilé lors d'un concours général des Batteries fanfares


Défilé lors d'un concours général des Batteries fanfares

Défilés,

Situation qui semble plus classique.
(Concours général des Batteries fanfares)



La Batterie Fanfare de Lons sur la scène du Théâtre

En concert,

sur la scène du Théâtre

La Batterie Fanfare de Lons sur la scène du Théâtre

Sur la scène du théâtre en habit de trompettes de Jéricho.
(tabard des Princes d'Orange)



Nous aurions pu ajouter d'autres photos joyeuses, comme les aubades lors des mariages de nos musiciens, mais aussi de moins joyeuses et même de forts tristes, lorsque les tambours roulent un Rigaudon d'Honneur à l'enterrement d'un des nôtres. L'orchestre de Batterie Fanfare à sa place partout dans les joies et dans les peines. Mais il ne doit pas oublier qu'il a un rôle de formation et qu'il ne suffit pas pour lui de se montrer et de se faire admirer.