les ecussons de la BF de Lons le Saunier
banniere

Découverte de la Batterie d'Austerlitz

Récit de la Découverte de la Batterie d'Austerlitz en 1905 Beaucoup de batteries, dont des batteries impériales, n'ayant jamais été écrites, s'étaient perdues. Un tambour-major de la Garde Républicaine en a retrouvé un certain nombre. Pour certains, il s'agit d'une imposture, et Gourdin les aurait inventées. Voici le compte rendu d'époque de cette découverte dans l' Almanach pratique du petit Parisien (12/1905).


Il faut dire que Gourdin, ayant pris sa retraite, a monté un spectacle. Il se produisait avec des tambours de haut niveau technique. Ils interprétaient, entre autres, des batteries napoléoniennes. C'est ce qui a fait dire à de mauvaises langues qu'il les avait inventées parce qu'il en avait besoin. Mais on peut remarquer que le sauvetage de la batterie d'Austerlitz est antérieur à cette époque. On versera encore au crédit de Gourdin le fait que pendant son service il a mis, d'une manière exceptionnelle, le pupitre des tambours en valeur.

Affiche du spectacle de Gourdin


Remarque :
La victoire d'Austerlitz fascine toujours un peu de nos jours. L'armée française, inférieure en hommes et en canons, écrase Autrichiens et Russes réunis. A l'époque de Gourdin cela devait être encore plus vrai.
Napoléon lui-même la mettait en valeur. Outre la Batterie, on trouve le drapeau d'Austerlitz, la Marche d'Austerlitz, que seuls les régiments ayant participé à la bataille pouvaient interpréter. Notre groupe de fifres et tambours les a mis à son répertoire.

Si vous êtes intéressé par cette époque, je vous conseille vivement de visiter le site :



Ce n'était pas le seul titre de gloire de Gourdin. A cette époque, on s'intéressait beaucoup à tout ce qui touchait l'armée. Sa nomination comme tambour-major a été fort remarquée. Je vous laisse découvrir l'article correspondant.

Le nouveau Tambour Major de la Garde Républicaine

Petit Journal, 3 mai 1896
Couverture du Petit Journal montrant Gourdin à la tête de la musique
Le nouveau Tambour-Major devant la musique
couverture du Petit Journal

Le maréchal de logis-chef Gourdin, nouveau tambour-major, est considéré par ces dames comme le plus bel Apollon de France ! Il est vrai que sa belle taille (1m93) et son uniforme impeccable en imposent et font chavirer le coeur des modistes.


Cette anecdote qui montre l'intérêt de la population et de la presse pour l'armée est à rapprocher de la page de ce site sur "le clairon".