les ecussons de la BF de Lons le Saunier
banniere

Histoire de la Batterie Fanfare Municipale
de Lons le Saunier

En 1986 deux batteries fanfares cessaient, pour des raisons diverses, leur activité sur Lons le Saunier. Des musiciens passionnés se retrouvaient alors et fondaient un nouvel orchestre, les Trompettes de Jéricho, qui devait devenir rapidement Batterie Fanfare Municipale de Lons le Saunier. Il faut reconnaître que les débuts furent difficiles, en particulier par manque d'effectif mais aussi par manque d'un véritable directeur. L'orchestre ne démarra véritablement qu'avec le recrutement par la ville de Pierre Melot. On peut juger du travail fourni en constant que dès 1990 les résultats en concours sont excellents.

Résultats dans les concours :

C.F.B.F.

1990    Concours régional Arbois, passage en Supérieure
1991 Concours national à Dijon, 2° en Division Supérieure,
le Directeur obtient un prix de Direction signé de Guy Coutanson et de Jacques Devogel.
1992 Concours régional, 1° en Division Supérieure, possibilité de monter en Excellence,
les musiciens choisissent de s'abstenir. Le Directeur reçoit un prix de Direction.
1993 Concours régional, 1° en Division Supérieure. La décision est prise de monter en Excellence.
1994 Concours régional, 1° en Division Excellence, possibilité de monter en Nationale, abstention.
1995 Concours régional, 1° en Division d'Excellence.
Concours national, 2° en Excellence, à Bourges.
1996 Concours régional, 1° en Excellence, à Ornans.
Concours national, 3° en Excellence, à Roanne.
1998 Concours régional, 1° en Division d'Excellence, à Tourmont.
2000 51 sur 60, en Division d'Excellence, remporte le challenge l'année de sa création
2003 1 ° prix en supérieure à Anthy
2004 Voujeaucourt, 2° Prix en Supérieure.


C.M.F

2002 Concours en Alsace, à Mulhouse, en Supérieure 2, obtient un 1° prix et monte en supérieure 1.


Mais les souvenirs des musiciens ne sont pas faits seulement de résultats en concours si bons soient-ils. Il y a les réunions amicales, les repas de Sainte Cécile, les soirées de concert... Mais ce sont souvent des sorties un peu particulières dont on se souvient, comme celles citées ci dessous, par exemple.

En effet, outre les activités classiques des Batteries Fanfares, les Trompettes de Jéricho avaient pour ambition d'animer des manifestations de prestige. Une collaboration avec les confréries locales s'établit assez rapidement, comme le montrent les photographies ci après :



La Batterie Fanfare dans des manifestations de prestige :

Au restaurant de la Tour Eiffel, reception de Pierre Bonte

A la Tour Eiffel, réception de Pierre Bonte.

Au pied de la Tour Eiffel avec des touristes

Avant de monter, les Trompettes ont posé, à la grande joie des touristes
qui voulaient se faire photographier avec eux.

A un Congrès de Cardiologie.

A un Congrès de Cardiologie.

Un congrès de médecins à Besançon.

Un congrès de médecins à Besançon.

Fête de la Saint Vernier, patron des vignerons, à Château Chalon.

Avec la Confrérie de Saint Vernier, à Chateau Chalon.

Manifestation à l'Aiguille du Midi

A 3 000 m, la sonorité est mauvaise, mais cela fait de bons souvenirs.

Lors de ces manifestations, le répertoire des Trompettes de Jéricho est constitué de pièces baroques, de Lully en particulier, mais aussi parfois plus anciennes, Louis XIII, avec le Cavalquet.

Toutes ces prestations prestigieuses font partie de l'histoire de la Batterie Fanfare de Lons.


La Batterie Fanfare et la formation :


Mais on n'oublie pas que la formation des jeunes est une des missions de la Batterie Fanfare. Le chef se rend, à la demande, dans les écoles et fait découvrir les instruments aux élèves. Ensuite un petit concert est organisé dans le cadre de l'école avec comme spectateurs les enfants et les parents. Ci dessous le Directeur à l'école de Saint Lothain.

Le Directeur présente les instruments à des élèves

Le Directeur présente les instruments à des élèves,
école de Saint Lothain.

La Batterie Fanfare donne un concert avec les enfants dans une école

Dans une autre commune, concert dans la cours de l'école.

Mais en 2000, la Batterie Fanfare souhaite aller plus loin et cherche à créer une école de musique. Mais dans quelle région ? Après plusieurs contacts, c'est la région de Courlaoux qui manifeste (de loin) le plus d'intérêt pour la question. Le démarrage se fait avec des musiciens de l'orchestre comme professeurs. Les jeunes élèves s'inscrivent en masse et veulent tous faire du tambour. On doit trouver en hâte des instruments, les remettre en états, ce sont les anciens qui sont mis au travail : décabossage, nettoyage des cuivres et remontage. Le chef lui est un peu dépassé par le nombre d'élèves.

Enfin en 2002, l'école est constituée officiellement et reconnue par les municipalités. Dans la foulée, un autre orchestre se crée, une batucada, l'école trouve là des nouveaux élèves, souvent adultes. Naturellement, cette école forme à d'autres instruments que ceux de B.F. et de Batucada.


Anniversaire de la Batterie Fanfare


Déjà vingt ans ! Le 7 octobre 2007, la Batterie Fanfare fêtait ses vingt ans. Toute la famille des musiciens s'est retrouvée pour une excursion au Saut du Doubs, car, curieusement, beaucoup ne connaissaient pas cette très belle excursion. La journée commençait mal, le soleil était caché par un brouillard assez épais. Mais il faut reconnaître que le Président avait organisé la journée de main de maître car, en arrivant à quelques kilomètres de Villers le Lac, le soleil s'est montré pour ne plus se cacher.

L'excursion commençait par un repas servi à bord du bateau. Repas en tout point réussi, aussi bien pour le contenu des assiettes que pour l'amabilité et la rapidité du service.

Le repas à bord du bateau
Le repas à bord du bateau


Ayant ainsi repris des forces, l'équipe attaquait joyeusement la montée pour aller admirer sous des angles différents ce saut du Doubs, raison d'être de la sortie. Le débit de l'eau, sans être extraordinaire, assurait cependant un spectacle de qualité.

Vue du saut du Doubs
Le saut du Doubs


La remontée sur le bateau était suivie de la dégustation du dessert, précédée de la présentation du gâteau d'anniversaire, le président soufflant les bougies. Et, pour ne pas faillir à la tradition, la photo de groupe était prise à la descente par une touriste serviable.

Photo du groupe de la Batterie Fanfare de Lons le Saunier
Photo du groupe de la Batterie Fanfare de Lons le Saunier

Avant de redescendre sur Lons le Saunier, une visite d'un thué permettait à ceux qui l'ignoraient de découvrir comment sont fumées, viandes et charcuteries, dans nos montagnes

La Batterie Fanfare en 2009

Le 4 avril, la BF donnait un concert en Bresse à Sornay, avec les Diables Rouges qui assuraient la première partie.

Photo des Diables Rouges
Les Diables Rouges
Ce sont des bons diables


En mai 2009, nous avons eu le plaisir de jouer la première partie d'un concert avec un remarquable orchestre anglais : le Stalybridge Old Band. Il est regrettable que le contact ait été trop bref pour développer des liens amicaux.
Photo des anglais
Photo du Stalybridge Old Band

En juin, par contre, les réjouissances marquant l'anniversaire du jumelage Offenbourg-Lons le Saunier, nous ont mis en contact plusieurs jours avec la jeune Fanfare d'Offenbourg. Ces contacts on été si amicaux qu'ils ne resteront certainement pas sans lendemain


La Fanfare d'Offenbourg

Photo de la fanfare d'Offenbourg



Le 21 novembre, à l'occasion des 130 ans de l'Harmonie de Saint Amour, la Batterie Fanfare avait l'honneur d'assurer le spectacle avec les Tambours de l'Odyssée.

Les Tambours de l'Odyssée.

Photo des tambours de l'Odyssée


La Batterie Fanfare de Lons le Saunier.

Photo de la BF de Lons le Saunier